La réindustrialisation de la France
dans le cadre des limites planétaires

Une étude réalisée par

Logo IDH21

et

Logo Indusmakers

Résumé

Le secteur industriel français est lancé dans une phase de réindustrialisation depuis la fin des années 2000 qui devra s’effectuer dans le cadre des enjeux environnementaux de ce siècle.

Depuis le travail de Rockström et al.(2009) puis de Steffen et al.(2015), il existe un cadre de référence, appelé limites planétaires, pour évaluer les impacts des activités humaines sur l’écosystème terrestre. Nous proposons ici d’enrichir ce cadre en l’adaptant à des considérations spécifiques au secteur industriel avec l’ajout de deux nouvelles limites planétaires ‘industrielles’ : les matières premières et l’énergie.

Dans le but d’étudier le positionnement des entreprises industrielles françaises par rapport aux limites planétaires, nous avons mené une enquête auprès de neuf entreprises de taille et de secteur divers. Nous observons que la taille et l’âge de l’entreprise sont des facteurs clefs dans la prise en considération des limites planétaires.

La réindustrialisation de notre pays lancée, qui se doit de s’inscrire dans les limites planétaires, implique de faire des choix, ce qui naturellement nous amène à nous pencher sur la notion des besoins authentiques et superflus. Cette analyse des besoins devrait être considérée comme un enjeu national que la population doit se réapproprier pour qu’elle soit réellement pertinente et qu’elle se concrétise en un projet de réindustrialisation de la France qui prenne tout son sens.

Les limites planétaires pour  l'industrie

Les limites planétaires pour l'industrie

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez mieux connaitre les expertises de IDH21 et Indusmakers.